The original article was published in English, other language versions are automatically translated.
For the original please switch to English.
03.02.2019

La thérapie musculo-squelettique a besoin de la science et de l'éducation des patients et n'a plus besoin des compétences manuelles et des gourous !

Harry von Piekartz

La thérapie musculo-squelettique (NMT) ou mieux la thérapie neuromusculo-squelettique reçoit un label IFOMPT dans la plupart des pays. En tant que forme spécialisée de la physiothérapie, elle présente un profil de compétence clair et occupe donc une place particulière dans le système de santé de la plupart des pays (www.ifompt.com). Au cours de la dernière décennie, la NMT a connu un changement de paradigme important. Les techniques dominantes "hands on" ont été remplacées par des modèles thérapeutiques modernes "hands of", comme l'explication/éducation de la douleur ainsi que les stratégies cognitivo-comportementales issues des sciences sociales et la demande croissante de preuves thérapeutiques (preuves externes). On peut noter une scission visible au sein du groupe professionnel qui pourrait, à mon avis, être classé en 5 groupes :

- Le traditionnel orienté physiothérapeute avec de bonnes compétences manuelles ; qui sont basées sur les modèles des premiers gourous comme Grieve, MacKenzie, Kaltenborn, Evjenth, Maitland, Mulligan, Paris etc. Parce qu'ils sont pour la plupart convaincus que leurs modèles/thérapie ont le meilleur résultat, ils n'ont pas besoin de preuves externes et ils s'occupent de rejeter les changements (contenu de la thérapie - éducation, terminologie etc.). La publicité de leurs idées est importante, mais les médias sociaux n'ont pas de sens et sont considérés comme trop puissants.
- Le (jeune) universitaire physiothérapeute : aime se référer à la recherche et est également critique à l'égard de tout résultat de la thérapie. En outre, il/elle exprime clairement son opinion dans les discussions de groupe sur les médias sociaux. Il estime que les compétences manuelles classiques sont moins importantes en raison du faible niveau de preuve et n'a pas ou peu de sentiments envers les gourous traditionnels.
- Le recherche physiothérapeute : bon en mathématiques et aimant les chiffres, employé dans une université, n'a pas ou peu d'expérience clinique, mais met son énergie dans la recherche (clinique), en travaillant pour obtenir son diplôme de doctorat.
- Le quelque peu confus le kinésithérapeute : qui a reçu une éducation traditionnelle, connaît un ou plusieurs gourous et reconnaît les changements de paradigme. Ne sait pas comment s'y prendre, mais sait que tant la "traditionnelle" que la "nouvelle vague" peuvent être bénéfiques. La plupart du temps, il/elle n'arrive plus à s'identifier à la physiothérapie d'aujourd'hui. Il/elle est parfois frustré(e) et peut avoir tendance à s'épuiser.
- Petite critique mais satisfait physiothérapeute : généralement d'accord avec tout et apprend superficiellement. Suit différents cours, met en pratique les trucs qu'il a appris. Ne s'engage pas dans des discussions professionnelles difficiles, fait une impression satisfaite.

Ces 5 profils sont volontairement décrits un peu en noir et blanc. Dans chaque pays, ils peuvent varier et chacun connaît des collègues qui correspondent à ces profils. .... dans quel profil vous trouvez-vous ? Peut-être avons-nous un peu des 5 à certains moments 

T

Cohérence
Le danger est évident que cette division sera plus grande si un collègue s'en tient à son attitude traditionnelle ou convaincue, à ses idées ou n'a aucune opinion de sa profession. La transparence, les déclarations claires en tant que personne ou en tant qu'organisation (éducative et/ou politique) sont, à mon avis, un traitement commun pour maintenir ou améliorer une cohérence saine au sein de la profession. Par conséquent, une attention particulière devrait être accordée aux points suivants :

- Respecter et embrasser les gourous de la clinique de la première heure mais sans les idolâtrer ; les relativiser et, si nécessaire, les critiquer de manière contemporaine, comme nous le faisons ou l'avons fait avec nos gourous personnels (par exemple nos parents).
- Les données scientifiques actuelles, principalement jeunes gourousLes deux domaines ont besoin l'un de l'autre et ont le même objectif : la professionnalisation de la thérapie musculo-squelettique et, par conséquent, l'amélioration des soins aux patients. Les deux domaines ont besoin l'un de l'autre et ont le même objectif : la professionnalisation de la thérapie musculo-squelettique et, par là, de meilleurs soins aux patients.
- Embrasser innovant de la thérapie musculo-squelettique, mais de déterminer de manière plus fiable, par le biais d'une recherche systématique et d'un consensus, si des nouveautés telles que, par exemple, la mobilisation crânienne, le kinesiotaping, les techniques faciales, le dry needling (pas en Allemagne mais dans d'autres pays européens) font ou non partie de la thérapie musculo-squelettique.
- Questionner de manière critique et éventuellement redéfinir la terminologie spécifique de l'appareil locomoteur. L'IFOMPT est l'organisation leader dans ce domaine et a déjà donné le signal de départ. Au niveau national, des groupes de travail peuvent soutenir cette démarche.
- Répondre aux souhaits et les besoins de la génération actuelle de jeunes physiothérapeutes (contenu du programme d'études et adaptation du mode de communication). Cela signifie : renouveler les concepts de marketing à différents niveaux (notamment en utilisant les médias sociaux comme plateforme publicitaire).
- Systématiquement intégrer les sciences dans l'enseignement de la physiothérapie et de la thérapie musculo-squelettique. Celle-ci doit être divisée en deux catégories distinctes :
 Science consciencieuse : apprendre à comprendre la science, l'interpréter en fonction des (propres) besoins et développer ainsi sa propre action thérapeutique ; critiquer de manière constructive les concepts existants et formuler des questions de recherche.
Science activeL'objectif est de : explorer la recherche clinique active dans le domaine de la thérapie musculo-squelettique, publier et présenter les résultats de la recherche internationale.

L'évaluation et le traitement du système neuromusculosquelettique est une forme spécialisée de thérapie (neuro) musculosquelettique et l'IMTA est une organisation mondiale qui dispense un enseignement dans ce domaine. A mon avis, une organisation moderne d'enseignants devrait lentement changer son organisation interne pour atteindre une cohérence optimale décrite ci-dessus.

L'AMTI et les points d'attention
Les gourous de la thérapie manuelle dirigés par les principes de Geoff Maitland mais aussi par des thérapeutes manuels associés comme Grieve, D Butler, L Gifford, B. Edwards, M. Jones, S. Sharman etc. ont été des personnalités stimulantes, qui ont fortement influencé la formation de l'AMTI telle qu'elle est aujourd'hui. Ces gourous sont adoptés mais doivent aussi être critiqués et mis à jour. Les preuves externes sont éventuellement intégrées, mais elles sont aussi réfléchies de manière critique. Les phénomènes cliniques et les résultats que nous voyons dans la pratique clinique quotidienne doivent être en équilibre optimal avec les preuves externes qui doivent être mises en œuvre par les enseignants de l'AMTI pendant la formation.

Les mises en œuvre de l'IMTA du futur
Lors de la réunion annuelle de 2018 et des journées éducatives de 2019, l'organisation de l'AIMT est en mouvement. Une nouvelle organisation interne avec 3 sous-commissions (conseil d'administration, centre d'affaires et comité d'éducation ) est installée, les instruments d'apprentissage numériques modernes seront exposés et la plupart des membres sont convaincus de soutenir la recherche, ce qui peut conduire à peut-être une troisième sous-commission avec un budget "le comité de recherche" . A mon avis, l'organisation de l'IMTA touche les qualités de cohérence décrites ci-dessus, ce qui pourrait constituer les premiers changements fondamentaux d'une association moderne d'enseignants en thérapie musculo-squelettique. Je me réjouis de l'avenir 

Harry von Piekartz, PhD,MSc PT,MT(OMT), Senioreacher IMTA

Retour à l'aperçu du blog

Commentaires

Vous êtes connecté en tant que {{user.name}}
{{ comment.length }} / 2000
  • {{ error[0] }}
fr_FRFrench

Nouvelles de Maitland

Restez à la pointe des soins fondés sur des données probantes en physiothérapie ! Abonnez-vous à notre bulletin Maitland® Concept pour obtenir des informations exclusives sur les traitements neuromusculosquelettiques avancés et les stratégies de gestion. Améliorez votre pratique, améliorez les résultats pour vos patients et restez à la pointe de la recherche de l'excellence.

Fractures de la colonne vertébrale.
Sérieux ou pas ?

Participez à un webinaire passionnant avec un conférencier de renommée internationale Laura Finucane sur 7 février 2024 à 20h00 CET lors de la session en direct ou la regarder plus tard en eplay.

Teacher Name

Add Your Heading Text Here

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Plateforme de gestion du consentement par Real Cookie Banner