À propos de l´IMTA

L´IMTA est une association internationale d'enseignants engagés qui dispensent des formations dans le domaine neuro-musculo-squelettique basées sur les principes du Concept Maitland®.
L'association s'engage à standardiser, développer et diffuser le concept Maitland®, et à soutenir les physiothérapeutes dans leur pratique. L'IMTA est financièrement indépendante et est neutre sur le plan politique et religieux.

Les principales activités de l'association sont les suivantes

Membres fondateurs

  • Geoffrey D. Maitland
  • Peter Wells
  • Martha Hauser
  • Elly Hengeveld
  • Di Addison
  • Robin Blake
  • Pierre Jeangros
  • Pieter Westerhuis
  • Hugo Stam
  • Kevin Banks

Personnes chargées de la présidence

  • 1992-1994: Martha Hauser
  • 1995-2001: Elly Hengeveld
  • 2001-2004: Gerti Bucher-Dollenz
  • 2004-2007: Patricia Davis-Knorr
  • 2007-2010: Hugo Stam
  • 2010-2016: Jan Herman van Minnen
  • 2016-2019: Jürg Hauswirth
  • 2019 – : René Bakodi

G. D. Maitland (1924-2010)Né à Adélaïde, en Australie, il a suivi une formation de physiothérapeute de 1946 à 1949 après avoir servi dans la RAAF pendant la deuxième guerre mondiale en Grande-Bretagne.

Il a d'abord travaillé au Royal Adelaide Hospital et à l'Adelaide Children's Hospital, s'intéressant principalement au traitement des troubles orthopédiques et neurologiques. Plus tard, il a continué à travailler à temps partiel en milieu hospitalier et à temps partiel dans sa clinique privée. Par la suite, il a partagé son activité professionnelle entre sa pratique privée et une fonction de tuteur clinique à l'école de physiothérapie de l'Institut de technologie d'Australie du Sud, aujourd'hui l'Université d'Australie du Sud. Il étudiait continuellement et passait une demi-journée par semaine à la bibliothèque Barr-Smith et à l'excellente bibliothèque de l'école de médecine de l'université d'Adélaïde.

Geoff Maitland a immédiatement montré un intérêt pour l'examen clinique minutieux et l'évaluation des patients souffrant de troubles neuro-musculo-squelettiques. À cette époque, l'évaluation et le traitement par des mouvements passifs spécifiques étaient sous-représentés dans la pratique de la physiothérapie. Geoff a appris des techniques dans des ouvrages d'ostéopathie, de chiropraxie et de rebouteux, ainsi que dans des ouvrages médicaux tels que ceux de Marlin, Jostes, James B. Mennell, John McMillan Mennell, Alan Stoddard, Robert Maigne, Edgar Cyriax, James Cyriax et bien d'autres. Il a entretenu une vaste correspondance avec de nombreux auteurs du monde entier qui ont publié des travaux sur les mobilisations passives, les manipulations et sur des sujets variés tels que le MacNab du Canada et Alf Breig de Suède.

En tant que professeur, Geoff mettait l'accent sur l'examen clinique et l'évaluation. Il encourageait les étudiants à documenter leurs traitement dès le début, car il estimait qu'il fallait "s'impliquer dans la documentation pour analyser son action". En 1954, il a commencé à organiser des formations en thérapie manipulative.

En 1961, il a reçu une bourse d'un fonds d'études spéciales qui lui a permis, ainsi qu'à sa femme Anne, de partir à l'étranger pour un voyage d'études. Ils ont rendu visite à des ostéopathes, des chiropraticiens, des médecins et des collègues physiothérapeutes dont ils avaient entendu parler et avec lesquels ils avaient correspondu au cours des années précédentes. À Londres, Geoff a participé à d'intéressantes séances cliniques et à des discussions en partageant des repas avec James Cyriax et son équipe. De cette visite, il s'est lié d'amitié avec Gregory P. Grieve du Royaume-Uni. Ils ont entretenu une correspondance approfondie sur leurs expériences cliniques, qui s'est poursuivie pendant de nombreuses années.

En 1962, Geoff Maitland a présenté à la Société de Physiothérapie d'Australie un article intitulé "The Problems of Teaching Vertebral Manipulation" (Les problèmes de l'enseignement de la manipulation vertébrale) dans lequel il a clairement différencié la manipulation de la mobilisation et s'est fait l'avocat de l'utilisation des mouvements passifs doux dans le traitement de la douleur, en plus des techniques de force plus traditionnelles utilisées pour augmenter l'amplitude du mouvement. Dans ce contexte, il est convenable de citer James Cyriax, l'un des fondateurs de la médecine orthopédique, qui a eu une influence majeure sur le développement de la thérapie manipulative dispensée par les physiothérapeutes:

"[...] plus récemment, Geoff Maitland, un physiothérapeute australien, a utilisé des mobilisations répétitives à une fréquence plus lente mais avec une plus grande force. Elles ne sont pas identiques aux techniques de mobilisation que les ostéopathes appellent à tort "articulation", ni aussi saccadées que celles des chiropraticiens. La grande vertu de l'œuvre de Maitland est sa modestie. Il n'a pas érigé ses techniques de manipulation en culte; il ne revendique pas ni qu’elles aient uniquement un effet sur le système autonome, ni qu’elles soient une panacée. En effet, il s'efforce d'éviter les arguments théoriques et insiste sur les effets pratiques de la manipulation. Le patient est examiné à intervalles réguliers au cours de la séance, afin de permettre au manipulateur d'évaluer l'effet de son traitement. Il poursuit ou modifie sa technique en fonction du changement, ou de l'absence de changement constaté. Il est clair que ces mobilisations constituent pour le physiothérapeute un complément utile à celles de la médecine orthopédique et, mieux encore, une introduction à celles-ci. Le thérapeute gagne en confiance en utilisant des manœuvres douces et, si le cas répond bien, il n'a pas besoin de chercher plus loin."

Cyriax J (1984) Textbook of Orthopaedic
Médecine. Part II - Treatment byManipulation, Massage and Injection.11e édition.
(Ballière-Tindall, Londres. Pages 40-41)

Geoff Maitland est devenu un collaborateur important de l'Australian Journal of Physiotherapy, ainsi que d'autres revues médicales et de physiothérapie dans le monde entier. À l'instigation de Monica Martin-Jones, OBE, une leader de la Chartered Society of Physiotherapy en Grande-Bretagne, Maitland a été invité à publier ses travaux, ce qui a donné lieu à la première édition de Vertebral Manipulation en 1964, suivie d'une deuxième édition en 1968. La première édition de Peripheral Manipulation a été publiée en 1970, dans laquelle a été introduit le fameux "diagramme de mouvement", une première coproduction avec Mme Jennifer Hickling en 1965.

Tout au long de nombreuses années de conférences et de publications, Geoff Maitland a continué à traiter des patients, le travail clinique restant sa principale source d'apprentissage et d'inspiration pour créer des adaptations. Geoff a traité des patients dans son cabinet privé pendant plus de 40 ans et, bien qu'il ait fermé son cabinet en 1988, il est resté actif dans le traitement de patients jusqu'en 1995.

En 1965, l'un des souhaits de Maitland s'est réalisé. Avec l'aide de Mme Elma Caseley, directrice de l'école de physiothérapie de l'Institut de technologie d'Australie du Sud et de la branche d'Australie du Sud de l'Association australienne de physiothérapie, le premier cours de trois mois sur la manipulation de la colonne vertébrale a été organisé à Adélaïde. En 1974, ce cours s'est transformé en une année d'enseignement post-universitaire ("diplôme post-universitaire en physiothérapie manipulative") à l'Institut de technologie d'Australie du Sud, aujourd'hui un cours de maîtrise à l'Université d'Australie du Sud.

Il a été l'un des cofondateurs, en 1974, de la Fédération internationale de physiothérapie manuelle orthopédique (IFOMPT), une branche de la World Physiotherapy (World PT).

Ce n'est qu'en 1978, alors qu'il donnait un de ses premiers cours en Europe à Bad Ragaz, en Suisse, qu'il a reconnu, en discutant avec le Dr Zinn, directeur de la clinique médicale et du centre d'études postuniversitaires de Bad Ragaz, qu'en fait son travail et ses idées étaient un concept spécifique de pensée et d'action plutôt qu'une méthode d'application des techniques de manipulation. Le concept de physiothérapie manipulative de Maitland, tel qu'il est connu aujourd'hui, met l'accent sur un mode de pensée spécifique, sur une évaluation et un bilan continus, sur l'art de la physiothérapie manipulative ("savoir quand, comment et quelles techniques utiliser, et les adapter à la situation individuelle du patient") et sur un engagement total envers le patient.

Liens annnexes :
Wikipedia - Geoffrey Maitland

Engagement dans diverses associations professionnelles
Geoff Maitland s'est engagé longtemps et avec un engagement important dans diverses associations professionnelles :

  • Membre du comité de la section de l'État de l'association australienne de physiothérapie (Australian Physiotherapy Association, APA) pendant 28 ans à divers titres et délégué de l'État au conseil fédéral pendant 11 ans. En collaboration avec d'autres personnes, il a été responsable de la révision de la constitution de l'APA en 1964-1965. En 1977, il a présenté une proposition concernant la spécialisation en physiothérapie manuelle, un concept qui a ensuite été accepté sous une forme modifiée.
  • Président inaugural de l'Australian College of Physiotherapists pendant six ans et membre du conseil pendant six autres années.
  • Membre du Physiotherapy Registration Board of South Australia pendant 22 ans.
  • Président du groupe d'experts en physiothérapie pour l'Australian Examining Council for Overseas Physiotherapists (AECOP) pendant 11 ans.
  • Délégué australien à l'IFOMPT pendant cinq ans et membre de son comité des normes académiques pendant cinq autres années.

Prix
Pour son travail, il a été récompensé par plusieurs prix :

  • Membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 1981.
  • Fellowship de l'Australian College of Physiotherapists par monographie en 1970, avec un autre Fellowship par spécialisation en 1984.
  • Diplôme honorifique de maîtrise en sciences appliquées en physiothérapie de l'Université d'Australie du Sud en 1986.
  • Membre honoraire de la Chartered Society of Physiotherapy (GB).
  • Membre honoraire à vie de la South African Society of Physiotherapy, y compris du Group of Manipulative Physiotherapy, de la Manipulative Physiotherapy Association of Australia (MPAA), de la Swiss Association of Manipulative Physiotherapy (SVOMP), de la German Association of Manual Therapy (DVMT), de l'American Physical Therapy Association (APTA) et de l'International Maitland Teachers' Association (IMTA).
  • Prix de l'IFOMPT en reconnaissance de ses services et de son leadership depuis sa fondation.
  • Prix Mildred Elson décerné par la Confédération mondiale de la physiothérapie (WCPT) en 1995 pour l'ensemble de son œuvre

l'IMTA (International Maitland Teachers Association) a été fondée en 1992 à Zurzach, en Suisse. Geoff Maitland en était un membre fondateur et son premier président.

Tout ce travail n'aurait pas été possible sans le soutien affectueux de son épouse Anne, la mère de leurs deux enfants John et Wendy. Anne a réalisé la plupart des arts graphiques des publications de Geoff. Elle a pris des notes, rédigé des manuscrits et a enregistré sur vidéo un grand nombre de ses cours. Leur discipline dans la réévaluation continue a été une des grandes forces des Maitland, qui ont été pratiquement inséparables depuis leur rencontre en Angleterre pendant la deuxième guerre mondiale. Anne a reçu le titre de protectrice de l'Association néerlandaise de thérapie manipulative orthopédique (NVOMT).

Le travail de Geoff Maitland, notamment à travers le mode de pensée et le processus d'évaluation continue, a posé les bases du développement des définitions et des descriptions.

Citations
L'œuvre de sa vie a été reconnue par de nombreux auteurs dans des nécrologies au moment de son décès en 2010 :

"[...] D'innombrables physiothérapeutes en Australie et à l'étranger se souviendront de Geoff. Nous saluons la disparition d'un clinicien, d'un enseignant et d'un mentor vraiment exceptionnel. (P. Trott, R. Grant , Manual Therapy, 2010, (15) p. 297)"

" [...] La contribution de Geoff Maitland à la profession de physiothérapeute, et en particulier à la physiothérapie musculo-squelettique, ne peut être sous-estimée. Son inspiration et sa collaboration avec nos propres pionniers britanniques ont conduit au développement du MACP et ont réellement posé les bases de tous les rôles à portée élargie et de l'enseignement postuniversitaire de la physiothérapie dont nous bénéficions aujourd'hui." (MACP, Manual Therapy, 2010 (15) pp. 298-299)

"[...] Geoff était un excellent auditeur et un excellent communicateur. Il accordait une grande importance à l'art et à la technique de l'écoute (en opposition à la simple audition). Il s'accrochait à chaque mot que ses patients prononçaient afin de ne pas manquer les indices subtils du langage ou du ton qui l'aideraient à comprendre, en profondeur, ce que la personne vivait. Il utilisait toutes les facettes de la "capacité du corps à informer", tant verbale que non verbale. Il repérerait les nuances presque imperceptibles des réponses du patient à son traitement. Il était le seul à reconnaître, dans une salle pleine d'étudiants, la signification importante d'un patient qui tambourinait des doigts sur le divan. Geoff était un visionnaire et un innovateur. Dans la préface de la première édition de Vertebral Manipulation (1964), il reconnaît que "l'approche pratique de l'utilisation de la manipulation consiste à associer le traitement des symptômes aux signes du patient plutôt qu'au diagnostic" et qu'il est souvent impossible de savoir quelle est la véritable pathologie [...] les symptômes et les signes (d'une lésion discale) peuvent varier considérablement et nécessiter des traitements différents.

Sa vision a joué un rôle déterminant dans l'acquisition de compétences désormais bien établies, notamment les "soins centrés sur le patient", l'utilisation de la mobilisation pour moduler la douleur et la prise de conscience de la "nature de la personne" et de son impact sur le traitement. Il a souligné la nécessité d'une connaissance théorique large et approfondie pour soutenir et informer la pratique clinique. Il a préconisé la discipline consistant à évaluer tout ce que nous faisons pour prouver notre valeur, ce qui a conduit à l'utilisation de mesures des résultats rapportées et orientées par le patient (astérisques subjectifs et fonctionnels) et à la demande d'une notation précise du traitement et de ses effets. Geoff était également à l'avant-garde de la recherche menée par des physiothérapeutes pour des physiothérapeutes, à une époque où l'on considérait que le rôle du médecin était de faire un rapport sur la physiothérapie et de décider des modalités de physiothérapie à prescrire. En résumé, G D Maitland, soutenu par Anne, sa famille proche et ses collègues, a pris sa place dans l'histoire de notre profession. Il est le Donald Bradman des physiothérapeutes. Sir Donald, un compatriote australien, avait une moyenne à la batte de 99,94 en Test Matchs et, comme pour Geoff, beaucoup ont aspiré à atteindre un tel niveau mais aucun, à ce jour, ne s'en est approché."

(Président et membres de l'Association internationale des enseignants de Maitland)
Association, IMTA Manual Therapy, (15) 2010, p.300-301)

Dans ce contexte, il est approprié de conclure avec une citation du professeur Lance Twomey, vice-chancelier, professeur de physiothérapie à l'Université de technologie Curtin, Perth, Australie :

"[...] L'accent mis par Maitland sur un examen très minutieux et complet menant à l'application précise d'un traitement par le mouvement et suivi à son tour de l'évaluation des effets de ce mouvement sur le patient, constitue la base de l'approche clinique moderne. Elle est probablement l'approche la plus proche possible de la méthode scientifique appliquée dans le cadre de la pratique clinique de la physiothérapie et sert de modèle à d'autres domaines spécialisés de la profession.

Avant-propos dans Refshauge K & Gass E
(1995) Physiothérapie musculo-squelettique.
Butterworth-Heinemann, Oxford. Page IX

(Biographie avec la permission de Hengeveld & Banks (2014) Maitland's Vertebral Manipulation. Prise en charge des troubles musculo-squelettiques. Vol I. 8e éd. Elsevier, Edinburgh)

fr_FRFrench

Nouvelles de Maitland

Restez à la pointe des soins fondés sur des données probantes en physiothérapie ! Abonnez-vous à notre bulletin Maitland® Concept pour obtenir des informations exclusives sur les traitements neuromusculosquelettiques avancés et les stratégies de gestion. Améliorez votre pratique, améliorez les résultats pour vos patients et restez à la pointe de la recherche de l'excellence.

Fractures de la colonne vertébrale.
Sérieux ou pas ?

Participez à un webinaire passionnant avec un conférencier de renommée internationale Laura Finucane sur 7 février 2024 à 20h00 CET lors de la session en direct ou la regarder plus tard en eplay.

Teacher Name

Add Your Heading Text Here

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Plateforme de gestion du consentement par Real Cookie Banner